You are currently viewing Bilan de compétence : cerner qui vous êtes pour savoir où vous voulez aller

Bilan de compétence : cerner qui vous êtes pour savoir où vous voulez aller

L’important dans la vie n’est pas simplement d’avancer. Il y a en effet des moments cruciaux où il est préférable de marquer un temps d’arrêt afin d’évaluer ce qui se trouve autour de vous et les outils dont vous disposez, en vous, pour comprendre l’endroit où vous vous trouvez et pour dessiner ce qui sera votre chemin dans ce nouveau paysage. Telle est l’importance d’un bilan de compétences, lorsqu’il est effectué à un moment opportun de votre vie.

Au même titre qu’il ne vous viendrait pas à l’idée de vous rendre dans une gare et de prendre au hasard le premier train qui se présente à vous, il est important de faire un choix conscient de la destination vers laquelle vous aimeriez vous rendre. Point n’est besoin de préciser exactement l’endroit que vous voulez visiter, mais il est préférable de définir le type d’endroit vers lequel vous voulez vous rendre : pays chaud ou pays froid ? ville ou campagne ? désir avant tout d’aventure ou d’échange culturel ? 

Bien souvent, vous vous destinez à visiter certains endroits plutôt que d’autres, car vous avez des prédispositions à vivre certaines expériences et vous êtes à la recherche d’un lieu qui va vous permettre de découvrir ce qui vous tient à cœur. Il est donc essentiel de connaître vos aptitudes, vos préférences, vos prédispositions pour aller vers l’endroit qui vous ressemble le plus et dans lequel vous allez pouvoir vous épanouir.

Effectuer un bilan de compétences avant même de choisir ses études, ou avant de se lancer dans la vie professionnelle, revient donc à cerner, d’une part, et ce de manière assez précise, vos prédispositions, ce que vous portez comme trésors au fond de vous, ainsi que vos motivations. Et d’autre part, de manière plus générale cette fois, les contextes, les fonctions et les rôles qui vont permettre à ce que vous portez en vous de s’exprimer pleinement.

Comment établir votre orientation professionnelle ?

Cet article ne se substitue pas aux conseils avisés que peuvent vous fournir des spécialistes en orientation de carrière, mais il peut vous aider à débroussailler vos premières aspirations profondes. À mon sens, une bonne orientation professionnelle consiste à prendre le temps de réfléchir sur trois sujets principaux :

  1. Vos centres d’intérêt
  2. Les événements-clés de votre vie
  3. Votre personnalité

Consacrez le temps nécessaire à cet exercice primordial ; voyez-le comme un rendez-vous avec vous-mêmes, accordez-vous toute l’attention requise. Ce qui peut vous sembler une perte de temps aujourd’hui est en fait un moment très précieux qui vous épargnera des frustrations inutiles à court ou moyen terme. En effet, cerner vos motivations et votre personnalité vous rendra d’autant plus convaincant lors d’un entretien d’embauche pour le type de poste que vous aurez déterminé ; il peut aussi grandement dupliquer votre force d’apprentissage pour l’orientation choisie. Il sera, à tous points de vue, un élément fondateur dans l’estime et la confiance que vous porterez en vous.

Vos centres d’intérêt

Commencez par ce qui est le plus facile. La première étape consiste simplement à vous observer dans le quotidien, afin de déterminer ce qui vous intéresse de manière naturelle. Débarrassez-vous de tous jugements quant à vos centres d’intérêts réels : tous sont révélateurs de ce qui vous tient à cœur aujourd’hui.

 Pour les cerner, observez les sujets et les thématiques qui défilent tout au long d’une journée et qui retiennent votre attention. Vous êtes inondés chaque jour d’informations, mais certaines réveillent en vous un intérêt plus marqué que d’autres. N’essayez pas, à ce stade, de savoir pourquoi, notez-les au fur et à mesure qu’elles se présentent. Il y a ainsi des articles ou des rubriques dans les journaux qui vous intéressent plus particulièrement, de quoi parlent-ils ? ; vous faites des recherches sur Internet dans des domaines précis ou vous avez des échanges avec d’autres personnes qui sont plus riches que d’autres, sur quoi portent-ils ?

Observez aussi les matières – à l’école ou à l’université – qui vous ont particulièrement plu et qui n’étaient pas synonymes de torture pour vous. Des matières qui ont suscité chez vous le désir d’en savoir plus, qui vous ont passionné ou qui vous ont amusé. Prenez votre temps pour établir cette liste ; elle servira de première pierre pour comprendre ce qui vous anime, ce qui vous fait vibrer.

Vous vous apercevrez alors que tous ces centres d’intérêts sont en fait des « prétextes » que vous avez trouvés pour manifester une motivation toute personnelle. Reprenez alors chaque pôle d’intérêt et livrez-vous un peu plus : qu’est ce qui vous plait dans cette thématique ? que recherchez-vous en vous adonnant à elle ? quelles sont les valeurs que vous associez à cette thématique ? pourquoi est-elle importante à vos yeux ? quelles sont, à votre sens, les qualités nécessaires pour maîtriser cette thématique ? Autant de questions qui vont vous demander de vous introspecter et de découvrir ce qui vous rend véritablement vivant.

Pour vous aider, voici un exemple vécu lors d’une séance d’orientation avec une personne d’une vingtaine d’année qui avait opté pour une filiale HEC pour faire plaisir à ses parents, mais qui n’était visiblement pas satisfaite. Ses résultats s’en faisaient lourdement ressentir, et elle n’avait plus d’énergie pour redoubler d’efforts afin de repasser sa 2ème année. Et pour cause, sa motivation était ailleurs que dans l’analyse des bilans d’entreprises. En passant en revue ses matières préférées et ses centres d’intérêts divers, la personne s’est rendue à l’évidence que son intérêt était avant tout dans l’aide concrète qu’elle pouvait apporter à des pays en voie de développement dans leur évolution économique ou sociale. Au moment où sa motivation a été clairement cernée s’offraient alors à elle plusieurs possibilités :

  • Continuer HEC avec l’optique de collaborer dans la coopération au développement au sein de la Confédération
  • Opter pour la filiale HEI et poursuivre un Master en études du développement
  • Rejoindre une Haute Ecole de Travail Social et passer un MAS en Direction des institutions sociales
  • S’engager sur le terrain au travers d’une organisation telle que le CICR.

Pour la petite histoire, cette personne a continué HEC, mais avec une motivation nouvelle, tout simplement parce que conscientisée, et que ses efforts avaient dorénavant un sens.

Vos événements-clés

Pour continuer à cerner votre motivation centrale, vous pouvez poursuivre votre réflexion au travers de l’exercice que nous vous proposons ci-dessous. La bonne nouvelle est que votre motivation de base ne se cherche pas et ne s’invente pas ; au contraire, elle réside déjà au plus profond de vous-même, elle se manifeste au travers d’actes parfois anodins. Le tout est de poser votre regard sur certains événements clés de votre vie, d’explorer ces moments afin de comprendre pourquoi ils ont été importants à vos yeux.

Vous avez tous vécu des moments qui vous ont marqués, pour des raisons bien précises et surtout très personnelles, des moments où vous vous êtes sentis particulièrement vivants, où vous avez pu et où surtout vous avez aimé donner le meilleur de vous. Ces moments peuvent se trouver dans votre vie privée, votre vie estudiantine, ou encore dans votre vie professionnelle. Cherchez les 3 événements les plus marquants de votre vie. Idéalement, ce sont des événements positifs, qui vous ont laissé un sentiment de plénitude ; vous pouvez, à contrario, aussi considérer des moments qui ont pu être particulièrement difficiles à vivre mais qui ont laissé une trace et déterminé ce que vous êtes devenu à ce jour. Prenez le temps de décrire ces événements, de les revivre afin de vous remémorer consciemment des émotions qui vous ont habitées à ce moment précis et de répondre aux questions suivantes :

  1. Quelle était la teneur centrale de cet événement ? Décrivez objectivement sans oublier les détails importants en quoi consistait cet événement ou ce projet. De quoi s’agissait-il exactement ? Que vous a t’on demandé de faire (ou qu’avez vous entrepris de faire) exactement ? En quoi la teneur de ce projet était importante pour vous ? Etait-ce un sujet qui vous tenait à cœur tout particulièrement ? Si oui, pourquoi ? Sinon, qu’a-t-il révélé de vous que vous ne saviez pas auparavant ?
  2. Comment l’avez-vous vécu ? quelles sont les émotions qui vous ont accompagnés durant cet événement ?
  3. Pourquoi cela fait-il partie de vos événements marquants ? Pourquoi cela a eu autant d’impact sur vous?
  4. Qu’est-ce que cela vous a appris sur vous-mêmes ? sur les autres ? sur la vie ?
  5. Que vous a-t-il révélé sur vous-mêmes ? A-t-il réveillé des talents, des motivations particulières ? Lesquels ?
  6. Comment cet événement vit encore en vous aujourd’hui ? Comment pouvez-vous le porter plus loin dans votre vie aujourd’hui ? Quelles sont les sensations que vous avez vécues dans ces événements que vous aimeriez revivre aujourd’hui ? Dans quel but ? Pour vivre quoi ? Pour répondre à quelle question / quête essentielle en vous ?

Une fois que vous aurez revisité ces moments marquants, vous parviendrez à dégager une sorte de fil d’Ariane sur vos motivations de base, sur comment vous aimez vous exprimer, sur l’intention qui vous anime lorsque vous offrez vos talents. Toutes les motivations se valent : certaines personnes sont animées par un grand désir de se dépasser, de relever des défis, d’autres aimeront avant tout apprendre, certaines voudront être uniques et différentes, d’autres libres, d’autres préfèrent répondre aux besoins de leur entourage, être utiles ou encore reconnues, laisser une trace dans la vie des autres. D’autres seront immanquablement poussées à créer quelque chose d’original, d’autres quelque chose de novateur.

Il est par conséquent important de savoir à ce stade ce qui vous rend vivant. Le métier n’est au fond à considérer que comme un outil qui vous permettra de montrer ou d’offrir la manière dont vous aimez à être vivants.

Test de personnalité

Il existe également des tests de personnalité qui peuvent vous aider à faire un premier tri dans les orientations possibles selon les traits essentiels de votre personnalité. Cela peut d’ailleurs vous permettre de cerner plus rapidement les paramètres essentiels que vous voulez trouver dans un travail ainsi que les options professionnelles offrant la meilleure adéquation avec votre caractère. Personnellement, j’aime utiliser le test MBTI®, car il est sans doute celui qui recense de manière la plus exhaustive toutes les options professionnelles existantes sur le marché. Ce test est certes payant, mais il en vaut la peine pour ceux et celles qui ne savent pas par où commencer leur recherche. Il existe bien sûr d’autres tests gratuits sur le net, mais ils ne sont en rien comparables à la profondeur et à la précision que peut vous révéler l’indicateur MBTI®.

Si vous décidez d’entreprendre un test de personnalité, veillez à ce qu’il vous soit délivré par une personne certifiée pour cet outil ; cette dernière vous aidera également ensuite à faire la synthèse entre vos centres d’intérêt, vos motivations principales et votre personnalité de base. Forte de ses connaissances du marché du travail, elle vous aidera également à mieux comprendre ce qui existe comme rôles et fonctions dans l’univers professionnel et vous permettra de mieux saisir ce qui se cache réellement derrière chaque métier.

Le bilan de compétences est-il un luxe ?

À l’heure où la crise économique résonne plus ou moins fort dans la conscience de chacun, vous êtes en droit de vous demander si vous pouvez encore vous octroyer le droit de choisir votre emploi. Certains se demanderont si l’essentiel n’est pas tout simplement d’avoir juste un travail et que choisir son emploi est aujourd’hui un luxe périmé. 

En réponse à ce genre d’observation, il faut savoir que règle numéro 1 dans une période d’incertitude et d’imprédictibilité économique comme la nôtre est de compter, avant tout autre chose, sur vous : vous avez, en vous, votre capital le plus fiable, et il s’agit de vos talents, de vos préférences, de vos aptitudes naturelles et de votre motivation centrale. Ce sont les seules armes dont vous disposerez à profusion et à tout jamais, indépendamment de ce qui se passe autour de vous. 

Votre carrière professionnelle ne sera jamais comme celle de vos parents, plutôt linéaire et basée sur le moyen terme ; elle sera constituée de missions probablement plus courtes, mais elle sera cohérente si vous vous donnez les moyens de comprendre ce que vous voulez offrir et pourquoi. Un bilan de compétences débouchera sur une orientation professionnelle qui fera du sens pour vous et donc une vie dessinée à votre image, basée sur vos choix.

Il y a également fort à parier que la plupart des lecteurs de cet article appartiennent à la fameuse génération appelée Génération Y. Nées entre la fin des années 70 et le milieu des années 90, les personnes de cette génération portent une attention particulière sur leur propre épanouissement, qui doit être « fun » – maître mot de cette génération – et riche en expériences diverses. Comprendre qui vous êtes, ce qui vous motive et connaître les opportunités appropriées existantes sur le marché du travail constitueront sans aucun doute les meilleures garanties pour votre épanouissement.

En guise de conclusion, je vous laisse méditer sur ce merveilleux texte de Khalil Gibran, « Le Prophète ». Né à la fin du XIXème siècle, ce poète appartient certes à une génération qui n’existe plus aujourd’hui, mais ces mots sauront résonner à travers les âges, tant ils sont empreints de sagesse atemporelle. Puisse ce texte vous donner goût à ce que pourrait être le travail, si tant est que vous y mettiez votre âme et ne le considériez plus comme une obligation fastidieuse. Pour y parvenir, une motivation consciente, claire, définie et sans faille est de mise, c’est la seule condition pour que vous n’ayez plus la sensation de travailler pour quelqu’un d’autre que pour vous-mêmes, tout en offrant le meilleur de vous à ceux qui vous entourent :

Il vous a toujours été dit que le travail est malédiction et le labeur un malheur.

Mais moi je vous dis que quand vous travaillez, vous oeuvrez à réaliser une parcelle du rêve le plus ancien de la terre, qui vous fut attribué quand naquit ce rêve ;

Et vivre en harmonie avec le travail c’est en vérité aimer la vie,

Et aimer la vie à travers le travail, c’est être initié au secret le plus intime de la vie.

Le travail est l’amour rendu visible.

Envie d'en savoir plus sur le bilan de compétence ?

Je serai enchantée de faire votre connaissance et de répondre à vos questions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.