You are currently viewing Soft skills : comment les identifier et les mettre en avant ?

Soft skills : comment les identifier et les mettre en avant ?

Les soft skills : définition

Les « soft skills » sont des compétences orientées vers les interactions humaines et font appel à votre intelligence émotionnelle. Elles sont complémentaires à la formation académique, qui met l’accent davantage sur des compétences techniques, communément appelée « hard skills ».

Tous les recruteurs vous le diront et la dernière réunion de l’Association Suisse des Cadres à Genève le confirme: « Nous (les entreprises) cherchons avant tout des personnalités avec qui nous aurons du plaisir à travailler ensemble ».

Ce sont donc principalement sur les soft skills que dépendent votre embauche dans une entreprise et, à plus long terme, votre intégration et votre développement au sein d’une entreprise. Pour preuve, il suffit de regarder de près une offre d’emploi: plus de 60 % des critères requis pour la qualification à un emploi relèvent des soft skills.

Vos diplômes et vos connaissances techniques sont une condition sine qua none, un peu comme un code d’entrée, pour que votre dossier soit retenu pour un entretien. En effet, à moins que votre poste ait une forte connotation technique (notamment dans le domaine scientifique ou  informatique), un recruteur passera moins de 20 % de son temps d’entretien à mesurer ou à valider vos connaissances.

Il s’attardera par contre beaucoup plus longuement à évaluer la manière dont vous appliquez vos connaissances, ou encore la manière dont vous allez vous comporter en groupe, au sein de l’entreprise. C’est donc sur votre savoir-être, et non sur votre savoir-faire, que se fera toute la différence : ceci est valable aussi bien pour la réussite d’un entretien que pour la réussite de votre carrière au sein d’une entreprise. En effet, dans les évaluations de fin d’année dont dépendent principalement votre avancement et votre développement, l’entreprise évalue la performance de ses employés en se penchant principalement sur leurs soft skills. Dans une revue de performance standard d’une entreprise, sur 10 critères d’évaluation, 1 ou 2 critères sont liés aux compétences techniques, les 8 autres sont liés aux soft skills déterminés par le poste et/ou la culture d’entreprise. 


Les 5 soft skills incontournables

Chaque entreprise est unique : chacune a sa culture d’entreprise, chaque poste a également des critères de qualification bien précis. Cependant, après avoir recueilli l’avis de plusieurs dirigeants d’entreprise, il semble que certaines soft skills fassent l’unanimité et sont de véritables « incontournables ». Il s’agit notamment :

1. Le sens de l'efficacité

Cette aptitude est essentielle, car elle permettra aussi bien à l’entreprise, à votre département, à votre équipe qu’à vous-même non seulement de rester à flot, mais de garder le cap dans toute situation critique, de ne pas perdre de vue l’essentiel. Elle demande un sens poussé de l’organisation, une bonne gestion du temps et du stress, un sens des priorités, un engagement à tenir les délais énoncés. Elle sera celle qui vous garantira la crédibilité auprès de vos collègues. 

2. Le sens de la communication

Aussi bien écrite qu’orale, cette aptitude vous demande de mettre en œuvre toute une palette de talents et de les adapter selon les situations. Parfois conciliante, parfois ferme, parfois humble, parfois assurée, parfois imagée et drôle, parfois claire et concise, la communication est une clé majeure pour la visibilité et la reconnaissance (personnelle ou collective) de votre performance et pour l’harmonie au sein de votre équipe.

3. Flexibilité et adaptabilité

Cette aptitude est aujourd’hui essentielle, au vu des changements rapides et permanents au sein de l’entreprise. Elle va de pair avec votre sens de l’adaptabilité, votre capacité à changer rapidement de vitesse ou de cap. Les personnes résistantes aux changements ou celles qui ne veulent ou ne peuvent opérer que dans les limites de leur cahier des tâches ont un avenir plus incertain que celles qui s’adaptent au fur et à mesure de l’évolution de l’entreprise. 

4. Le sens du collectif

Une personne opportuniste et individualiste peut remporter un certain succès pendant un certain temps, mais, à long terme, il s’avère que ce sont les personnes qui ont un sens marqué du collectif qui assurent une pérennité pour l’entreprise. Il s’agit dès lors de voir plus loin que sa propre performance et de penser à l’équipe, au groupe, au département, à l’entreprise, au monde auquel on appartient et dans lequel on évolue. Cela ne demande pas seulement un esprit d’équipe, mais également un sens éthique poussé, une bonne écoute, une volonté de faire fonctionner les choses ensemble. 

5. Créativité et sens de l'initiative

C’est probablement une des soft skills la plus délicate et la plus difficile à acquérir. Elle peut être inné, mais elle demande souvent une bonne connaissance du milieu dans lequel on évolue. Cette créativité doit toujours être reliée à un aspect visionnaire : c’est une capacité à transformer les choses, les amener plus loin, envisager des solutions nouvelles et différentes. Cela demande un sens de l’innovation, de sortir des chemins battus, ce que les Anglo Saxons appellent « to think outside the box » (littéralement « penser au delà de la petite boîte »).


Comment mettre en valeur vos soft skills lors de l'entretien ?

Je vous rassure, l’entreprise ne demande pas un être parfait et ne s’attend pas à ce que toutes ces qualités soient réunies en une seule personne. Toutefois, elle sera très sensible au fait que vous sachiez démontrer, au travers d’exemples vécus et concrets, certaines des soft skills énoncés plus haut.

Dès lors, commencez par faire un bilan de tout ce que vous avez fait jusque-là, depuis vos études jusqu’à ce jour, en incluant vos activités extraprofessionnelles, vos activités parallèles à vos études, certains de vos loisirs si cela est pertinent, vos stages et jobs d’été pour ceux et celles qui n’ont pas encore d’expérience professionnelle à proprement parler :

  • Qu’avez-vous fait précisément ?
  • Comment vous y êtes-vous pris pour mener et réussir vos projets / initiatives ?
  • Quels sont les talents et les qualités que vous avez du démontrer ou développer pour atteindre vos objectifs ?

Soyez concrets et cohérents: rappelez-vous de chaque situation, même les plus anodines, et soyez prêts à démontrer vos qualités à travers elles, car c’est ainsi que vous convaincrez vos interlocuteurs de vos talents. Un recruteur sera très sensible à la cohérence de votre discours et, durant son entretien, il vérifiera la véracité et la crédibilité de vos propos. Soyez par conséquent ce que vous prétendez être : montrez vos talents réels là où ils résident.  


Soft skills : exemples concrets

Voici une définition concrète et quelques exemples de mise en pratique, afin de vous sensibiliser sur les soft skills incontournables que vous allez devoir démontrer, soit durant un entretien d’embauche, soit durant votre vie professionnelle. 

Avoir le sens de l'efficacité, c'est

  • Etre concret, avoir le sens des réalités, avoir un esprit pragmatique (par opposition aux théories toutes faites)
  • Faire preuve d’un jugement approprié et adapté à la situation ;
  • Savoir garder le cap et ne pas perdre du vue les objectifs à atteindre, être focalisé et rester concentré, optimiser ses gestes et ses pensées (ne pas s’éparpiller dans tous les sens) ;
  • Savoir gérer le stress et les pressions extérieures, être organisé et savoir prioriser les tâches.

Durant l’entretien

  • Parlez de manière concise et claire ;
  • Répondez clairement à la question posée, ne soyez pas hors sujet ;
  • Citez des exemples clairs de situations vécues prouvant les qualités mentionnées ci-dessus.

Durant votre vie professionnelle

  • Faites régulièrement une liste des tâches à faire et révisez leurs priorités si nécessaire ;
  • Ne faites pas de fausses promesses ; si vous ne pouvez pas tenir vos engagements, expliquez pourquoi et envisagez une solution de remplacement ;
  • Sachez vous isoler pour retrouver votre concentration, si nécessaire ;


Avoir un bon sens de la communication c'est

  • Avoir une bonne expression orale, savoir établir un bon contact avec ses interlocuteurs ;
  • Savoir rédiger des communications écrites claires et structurées ;
  • Faire preuve de discernement dans son style de communication, savoir adapter son discours selon la situation et les personnes ;
  • Etre prêt à partager l’information et à en faire profiter les autres.

Durant l’entretien

  • Etablissez un rapport chaleureux avec votre interlocuteur, ne perdez pas le contact visuel, soyez expressif (visage, poignée de main) ;
  • Adaptez votre langage à la situation (poste, entreprise, niveau de hiérarchie) ;
  • Citez des exemples clairs de situations vécues prouvant les qualités mentionnées ci-dessus
  • Envoyez un courrier de remerciement au recruteur suite à l’entretien.
Durant votre vie professionnelle
  • Sachez parfois bouger de votre place de travail et allez à la rencontre de vos collègues ;
  • Au début de votre nouvel emploi, faites relire votre correspondance afin de vous assurer que votre style de communication correspond avec la culture de l’entreprise ;
  • Partagez ce que vous savez/apprenez avec vos collègues.


Etre flexible et adaptable c'est

  • Etre ouvert aux changements, savoir adapter et faire évoluer son travail ;
  • Etre prêt à faire du temps de travail supplémentaire ou à accepter des nouvelles tâches quand cela est nécessaire ;
  • Etre capable de réviser son jugement ou son opinion ; remettre en question ses connaissances et ses croyances ;
  • Etre prêt à apprendre ; savoir observer et écouter pour s’adapter à son nouvel environnement.

Durant l’entretien

  • Sachez écouter, observer et poser les bonnes questions à votre interlocuteur, afin de comprendre précisément ses besoins et ses attentes;
  • Montrez-vous humble et prêt à apprendre (plutôt que trop sûr de vous) 
  • Décrivez quand et comment vous vous êtes adapté ou intégré dans de nouveaux environnements (par ex. lors de voyages, mais aussi lors de stages ou dans des nouveaux environnements professionnels)

Durant votre vie professionnelle

  • Montrez-vous prêt à faire ce qu’il faut pour atteindre les objectifs de votre entreprise ;
  • Soyez positif lorsque survient un changement dans votre travail, considérez-le comme une opportunité pour apprendre toujours plus ;
  • Ne prenez pas la critique trop personnellement, mais plutôt comme une opportunité d’amélioration.


Avoir le sens du collectif c'est

  • Avoir un esprit d’équipe, ne pas penser qu’à soi mais au groupe / département / entreprise dans laquelle on évolue;
  • Partager ses connaissances ;
  • Etre prêt à aider les autres, à écouter, à prendre momentanément de la distance par rapport à ses intérêts personnels, à être solidaire ;
  • Faire preuve de sens éthique.

Durant l’entretien

  • Evitez le trop-plein de « moi je » durant votre entretien, pensez collectif lorsque vous décrivez certains de vos projets ;
  • Décrivez votre rôle lorsque vous avez effectué des travaux d’équipe, comment les autres vous ont perçu durant un projet d’équipe ;
  • Quelles sont vos valeurs : décrivez la teneur et les principes de votre éthique au travail.

Durant votre vie professionnelle

  • Il est inutile de vouloir briller tout seul dans une équipe de travail : vous serez évalué non seulement sur votre performance mais sur l’impact que vous avez eu sur les autres, votre capacité à faire avancer le train tout entier ;
  • Sachez partager toute information qui pourrait être bénéfique au groupe ;
  • Sachez offrir votre soutien aux collègues faisant face à une situation délicate.


Avoir de la créativité et le sens de l'initiative c'est

  • Etre plus qu’un simple exécutant, ne pas attendre simplement les directives de la hiérarchie ;
  • Savoir proposer des idées au bon moment et à la bonne personne ;
  • Savoir générer de nouveaux élans, des nouvelles perspectives, des idées originales ;
  • Prendre du temps pour réfléchir à de nouvelles manières de faire.  

Durant l’entretien

  • Si vous le pouvez, donnez vos idées ou des solutions aux problèmes que rencontre l’entreprise pour laquelle vous postulez, ou montrez comment, par le passé, vous avez abordé des problèmes similaires ;
  • Rappelez-vous des raisons qui vous ont poussé à prendre l’initiative de rechercher un nouvel emploi, de choisir vos études ou votre sujet de thèse. 

Durant votre vie professionnelle

  • Préparez-vous lorsque vous avez des réunions ; montrez ainsi que vous prenez du temps à réfléchir de manière proactive pour améliorer les choses existantes, en proposant vos idées ;
  • Validez vos idées en parlant autour de vous de certaines de vos initiatives, sachez générer un consensus autour d’elles ;
  • Ne vous découragez pas lorsque vos idées ne sont pas retenues : comprenez-en les raisons, et maintenez le cap.



Comment intégrer vos SOFT SKILLS dans vos CV et lettre de motivation

soft skills CV

Il est également important de mentionner certaines de vos soft skills dans votre CV et dans votre lettre de motivation. La formulation dépendra essentiellement du poste pour lequel vous postulez.

Ainsi, pour démontrer votre sens de l’efficacité, n’hésitez pas à donner des mesures quantifiables des objectifs professionnels que vous avez atteints : par exemple, le nombre de projets gérés, une représentation chiffrée de l’étendue de vos projets (nombre de personnes ou étendue du budget gérés), une représentation chiffrée de l’impact de vos projets (économies générées, etc.).

Décrivez également votre style de communication en donnant des détails sur les tâches relatives à cet aspect : par exemple, sur la manière dont vous aimez gérer les personnes (style participatif, directif, collégial, etc.), à qui s’adresse votre correspondance (étendue nationale, internationale, à plusieurs niveaux de hiérarchie, en plusieurs langues, etc.).

Dans votre lettre de motivation, vous pouvez également mentionner la manière dont les autres vous perçoivent de manière générale (un(e) collègue chaleureux(se), dynamique, agréable, etc.).

Si vous incluez vos objectifs en tête de votre CV, ajoutez deux ou trois points supplémentaires pour décrire les talents et les softs skills dont vous disposez. Cela est en général très apprécié par les recruteurs (voir cet article), qui peuvent ainsi se faire clairement et rapidement une idée sur la personnalité que vous affichez.


Si vous n'arrivez toujours pas à repérer vos soft skills et vos talents ?

Si, malgré les conseils ci dessus, vous n’arrivez toujours pas à être au clair avec vos soft skills, faites vous par exemple aider par une personne de votre entourage qui vous connaît bien, car il arrive souvent que les autres perçoivent mieux nos qualités que nous-mêmes.

Une autre possibilité est de faire appel à un professionnel en orientation professionnelle (coach, conseiller en orientation professionnelle) qui posera, au travers d’une dialogue et de certains test de personnalité reconnus (MBTI ®, HBDI ©, FIRO-B, Pulsions..), un regard neutre et impartial sur vos forces et vous aidera également à mettre en valeur vos soft skills lors d’une simulation d’entretien.

Vous souhaitez découvrir vos soft skills et apprendre à mieux vous connaitre ?

Je serais enchantée de faire votre connaissance et de vous aider à y parvenir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.